• Il s’agit de la thèse la plus commune qui selon les disciplines, les laboratoires et les doctorants peut prendre plusieurs formes. Il peut s’agir d’un texte original présentant la recherche doctorale ou d’un ensemble d’articles publiés ou en cours de publication précédés d’un chapitre introductif.

  • La thèse par validation des acquis de l’expérience consiste à faire valider des compétences comparables à celles résultant du doctorat classique mais obtenus dans le cadre d’une activité professionnelle de 3 ans minimum depuis le diplôme le plus élevé. L’université Paris 13 a instauré une démarche précise pour candidater au doctorat par VAE. Les personnes intéressées doivent prendre contact avec le Centre du développement et de l’ingénierie de la professionnalisation (CeDIP) de l’université.

    > Obtenir le Doctorat par la validation des acquis de l’expérience -VAE-

    > En savoir plus

  • En principe, la thèse doit être rédigée en langue française. Une autre langue peut être autorisée si certains membres du jury ne comprennent pas le français. Dans le cas des cotutelles, la langue de la thèse est précisément inscrite sur la convention de cotutelle signée par les deux universités partenaires.